How to: Varnish listen port 80 with systemd – deshack

How to: Varnish listen port 80 with systemd – deshack

Ce tutoriel simple vous guide dans la configuration de Varnish cache afin de le faire fonctionner correctement avec systemd, sur Debian Jessie. /etc/systemd/system/varnish.service Source : How to: Varnish listen port 80 with systemd – deshack

Varnish et son « stockage »

Varnish et son « stockage »

Introduction Varnish peut cacher les données en mémoire et/ou sur disque. On peut donc lui dire qu’on lui alloue 512Mo de mémoire pour cacher et aussi 95% de l’espace libre d’une partition en ajoutant les paramètres ci-dessous : Le stockage

Protection contre le hotlinking avec Varnish

Protection contre le hotlinking avec Varnish

Voici un exemple de condition à ajouter dans votre vcl recv pour protéger un dossier d’un site : Remplacer : le.domaine.a.proteger.ltd par le domaine (attention si votre site est accessible avec et sans www) /l/uri/a/proteger : par l’uri à protéger, supprimer cette partie

Loadbalancing avec Sticky bit

Loadbalancing avec Sticky bit

La documentation Varnish parle de loadbalancing aléatoire et Round Robin, mais n’indique pas comment loadbalancer en conservant les sessions La configuration ci-dessous ne se base pas sur les IP sources mais sur un cookies pour identifier un client Backends Configuraiton

Varnish est plus intelligent que vous !

Varnish est plus intelligent que vous !

Utiliser la configuration built-in Comme nous l’indique ops42 dans son article http://ops42.wordpress.com/2012/11/14/varnish-is-smarter-than-you/  (pdf de la page qui n’existe plus 🙁 ), Varnish fonctionne très bien avec sa configuration « built-in ». Au fur et à mesure, beaucoup de sysops (comme moi) ont mis en place, à tord, des configurations Varnish

Template Varnish

Template Varnish

Le but de cette configuration est de simplifier au maximum la mise en place de Varnish. Avant d’appliquer la configuration a votre Varnish, vous devez éditer le fichier backend.vcl pour configurer votre backend. Cette configuration reste minimaliste et utilise la configuration

Commandes pratique pour Varnish 3.0 – varnishtop, varnishlog

Commandes pratique pour Varnish 3.0 – varnishtop, varnishlog

Nombre de requêtes transmises au backend Nombre de requête reçues des clients par Varnish Liste les Cookies reçues des clients par Varnish Affiche le Host le plus requetes

Appliquer une configuration Varnish a chaud

Appliquer une configuration Varnish a chaud

Il est possible de recharger/changer de configuration Varnish a chaud. Pour cela utilisez varnishadm Lister les VLC chargé boot : configuration initial 201204121052 : configuration précédemment chargé manuellement Charge run.vcl et le nome 201204121059 applique la configuration se nomant 201204121059 Déconnection

Charger votre site dans le cache Varnish grace a son sitemap.xml

Charger votre site dans le cache Varnish grace a son sitemap.xml

Charger de manière basique « juste » les pages Cela peux se faire avec uniquement wget et egrep mais cela ne cachera pas les image, javascript css et autre fichiers. Cette solution n’utilisera pas d’espace disque. N’oubliez pas de remplacer domain.ltd par

Configurer Varnish pour Drupal

Dans cet article, uniquement les spécificité de configuration pour Drupal seront indiqué Dans la vcl_recv, on nettoie les cookies si vous ne l’avez pas déjà fait : On spécifie ce qu’il faut cacher, ou pas :